L'Institut Joseph Donon - Les stages de formation professionnelle

L'un des objectifs de la Fondation, la création d'un Musée - bibliothèque, étant réalisé, Vincent Bourrel et Louis Vaudable s'attelèrent à la formation professionnelle. En effet, un des buts de la Fondation, exprimé dans l'article premier de ses statuts, était (et est toujours)  d'établir, en coopération avec l'Académie Culinaire de France, une technologie propre à l'application de l'art culinaire français.

Conjointement d'instituer et de maintenir dans ce Musée et à l'Institut Joseph Donon qui est l'organe de formation professionnelle de la Fondation, un centre de perfectionnement chargé de diffuser l'art culinaire français dans le monde entier, de s'intéresser directement ou indirectement à la formation professionnelle supérieure des cuisiniers et plus généralement de tout ce qui concerne l'art culinaire français.

Un ambitieux projet d'école à Villeneuve-Loubet ne put aboutir, mais un créneau fut trouvé, en 1976, grâce à la loi sur la formation continue de 1971. Des stages furent mis sur pied au Lycée Hôtelier de Nice grâce à l'initiative et à la collaboration de son Proviseur d'alors, Raymond Armisen et, ensuite, Président de la Fondation de 1981 à 1997. Ils eurent lieu d'abord dans différents lycées hôteliers. En 1983, des stages de cuisine d'un niveau plus élevé ont été mis en place avec une formule originale : un chef célèbre et étoilé, différent chaque jour, enseigne sa cuisine.Ils se déroulaient dans les cuisines de l'Hôtel Martinez à Cannes et de l'Hôtel du Palais à Biarritz et ont acquis leurs lettres de noblesse dans la profession. Paule Neyrat, petite-fille de Paul Thalamas, en assura l'organisation jusqu'en 2001. Les stages sont actuellement confiés à la gestion du Conseil Culinaire et Pédagogique, voir pour plus de détails.